Vélo Physique Physiologique
Gauche Bas
3 Influence de la météo   32 Vent aspiration 321 Influence de l’aspiration sur des cyclistes en peloton (relayeurs ou abrités), selon le vent (azimut et force)
Variables (abscisses, paramètres, graphes) Angle entre les directions du vent et du vélo : Psi Pelotons de 5 cyclistes  composés de :  n relayeurs et respectivement 5-n abrités Vitesse du Vent : U
Conditions et invariants (situation 1) Route plate de 50 km Beau temps, météo idéale Coureurs élites Vélos de course
Sur une route plate de 50 km, sans vent, la vitesse des pelotons est 49.6 km/h pour 1 relayeur, 52.7 km/h pour 2 relayeurs, 54 km/h pour 3 relayeurs, 54.6 km/h pour 4 relayeurs. Les fatigues des coureurs abrités sont très faibles (de 0 à 0.3) comparées aux fatigues des relayeurs (1). Les puissances fournies par les coureurs abrités sont moindres (de 240 à 340 W) comparées aux fatigues des relayeurs (390 W). Plus finement, ces fatigues et puissances dépendent de la place des coureurs abrités dans le peloton : la meilleure place est avant dernier.
Sur une route plate de 50 km,avec vent de 10 km/h, les écarts de vitesse des pelotons diminuent vent de dos et augmentent vent de face. Les puissances fournies et fatigues des coureurs abrités ne dépendent pas du vent (ni en force, ni en direction). Elles sont faibles et quasiment identiques par rapport à la situation sans vent.
Sur une route plate de 50 km,avec vent de 20 km/h, les écarts de vitesse des pelotons continuent de diminuer vent de dos et augmenter vent de face. Les puissances fournies, par rapport à la situation sans vent, sont stables vent de dos et diminuent vent de face. Les fatigues des coureurs abrités ne dépendent pas du vent (ni en force, ni en direction).
Sur une route plate de 50 km,avec vent de 30 km/h, les écarts de vitesse des pelotons continuent de diminuer vent de dos et augmenter vent de face. Les puissances fournies, par rapport à la situation sans vent, sont stables vent de dos et continuent de diminuer vent de face. Les fatigues des coureurs abrités restent stables vent de côté et augment vent de dos et de face.
Conclusions Sur un effort de 1 h, un gain de temps sur un cycliste solitaire est de : 3 min 30 s avec 2 relayeurs, 4 min 50 s avec 3 relayeurs,  5 min 30 s avec 4 relayeurs. L'économie de fatigue des cyclistes abrités à une place fixe dans le peloton est très importante : plus de 70%,  bien que l'économie de puissance fournie soit de respectivement 30, 20 et 10 % dans le cas de 2, 3 et 4 relayeurs se relayant. Plus finement, ces fatigues et puissances dépendent de la place des coureurs abrités dans le peloton : la meilleure est avant dernier.