Vélo Physique Physiologique
Gauche Bas
6 Situations diverses      62 Brevets d'endurance 624 Détermination des temps d'arrêt optimum pour un Brevet d'endurance de 1200 km, selon le vent, de face à l'aller et de dos au retour
Variables (abscisses, paramètres, tronçons) Temps d'arrêt : TTA Vitesse du vent dans l'axe : U Trajet standard de brevet d'endurance : 400 km plat de nuit vent de dos 200 km de montée à 6 % vent de face 200 km de descente à 6 % vent de dos 400 km plat vent de face
Conditions et invariants (situation 8) Route de 1200 km et 12000 m de dénivelé Beau temps Cyclo randonneurs Vélos de cyclotourisme
Dans un brevet d'endurance, la fatigue s'accumule au fil du temps. Il faut donc s'arrêter de temps en temps afin de se reposer pour diminuer cette fatigue. La fatigue est normée : quant elle dépasse 1, le cycliste ne peut plus continuer ainsi. Les courbes de fatigue sont les suivantes : Pour coller au plus près de la réalité, les 4 tronçons doivent être parcourus 5 fois. cela permet de placer les temps d'arrêt tout au long du parcours.
Après analyse des courbes de fatigue et des temps, les temps totaux arrêts compris sont les suivants : sans vent : 74 h (dont 7.2 h d'arrêt) avec vent 10 km/h : 75 h (dont 7.5 h d'arrêt) avec 20 km/h : 81 h (dont 7.5 h d'arrêt) Les temps sur chacun des 4 tronçons du trajet (à parcourir 5 fois chacun) sont : (A noter que l'ordre des temps sur les tronçons est fonction du vent)
Les fatigues sur chacun des 4 tronçons du trajet (à parcourir 5 fois chacun) sont : A noter que l'ordre des fatigues sur les tronçons n'est pas fonction du vent, mais du temps passé sur le vélo.
Conclusions Sur un brevet d'endurance de type aller retour, avec un vent soufflant toujours dans la même direction, donc de face à l'aller et de dos au retour, plus le vent est fort, plus le temps roulant est important et plus les arrêts de récupération doivent être longs. Toutefois, les écarts sont faibles (1h) pour un vent de 10km/h, qui ne tourne pas avec les randonneurs.